Mot de passe oublié
Retour aux actus

Intéressement et Participation

12 juillet 2019

Comme l’ensemble des salariés d’HSBC France, le 4 juillet dernier vous avez reçu et lu avec attention un mail de notre DRH qui disait que les « méchantes organisations syndicales » avaient refusé de signer un super accord Intéressement et Participation que proposait la direction et qui aurait permis d’augmenter de 50% les sommes à distribuer…

Soyons sérieux ! Croyez-vous vraiment cela ? Pensez-vous vraiment que nous serions assez stupides pour agir de façon aussi inconsidérée ? 

Pour y arriver, il aurait fallu atteindre un niveau de résultat JAMAIS atteint depuis…2013 et que la direction elle-même n’envisageait même pas dans ses anticipations pour les 2 prochaines années, le tout construit sur un accord de 3 ans bâti sur une hypothèse de remontée des taux !!!

Par contre, cette même direction a, tout au long de la négociation, refusé d’entendre les propositions faites par les Organisations Syndicales dont FO HSBC comme :

  • Maintenir le résultat des succursales étrangères (qui elles génèrent du résultat) dans l’assiette de calcul.
  • Prendre une autre base que celle du « Profit Before Tax » (PBT) qui pour le coup est incertaine.
  • Modifier la formule de calcul de la participation afin de permettre une distribution avec des résultats inférieurs.
  • Retraiter certains frais (comme ceux de SAB et ceux du BREXIT par exemple) dans le calcul de l’intéressement.

Enfin, tel le lapin sorti du chapeau du magicien, au dernier moment notre direction lie les 2 accords entre eux : c’est tout ou rien !!!

Si ça ce n’est pas du chantage, cela y ressemble assez bien…

Notre direction se dit soucieuse du pouvoir d’achat des salariés d’HSBC France et dit qu’elle « réfléchira » à la mise en place de mesure(s) unilatérale(s) ; nous verrons bien la « générosité » de ses intentions le moment venu.

FO HSBC souhaite juste qu’elle soit aussi généreuse avec les salariés qu’elle l’est pour elle-même (60% du variable a bénéficié aux 10% des plus grosses rémunérations en 2018…), FO HSBC a pris ses responsabilités et n’a pas signé ces accords : nous préférons de nouveau renégocier en 2020 dans un contexte économique qui sera forcément différent notamment au vu de la tenue des taux et du BREXIT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Besoin de plus d'informations ? Contactez-nous !

Nous sommes là pour vous accompagner. Vous pouvez nous joindre par téléphone, par e-mail ou encore via nos réseaux sociaux.